le 26/05/2021 par chargée de communication

Flash Back ! Retour sur les ateliers proposés dans l'exposition "Rose Gold" et animés par Laruei, médiatrice au Frac

Autour de l’exposition Rose Gold, de Cécile Bart, les tout-petits se familiarisent avec les couleurs, les notions de transparence, d’effets d’optique… au travers d’un atelier et d’une visite de l’exposition.

Laurie, médiatrice du Frac, explique « On commence l’atelier par de la peinture sur rhodoïde. Les morceaux de rhodoïde ont été au préalable enduits de colle, pour qu’on puisse utiliser de la gouache. Comme il s’agit d’une peinture qui ne contient pas de substance plastique, la colle permet de fixer la peinture sur le transparent ! ».

Les enfants délimitent trois zones grâce à des bandes de scotch, qu’ils peignent. L’occasion de se (re)familiariser avec les couleurs primaires !

Puis, Laurie leur fait découvrir le Frac et son architecture grâce à la maquette réalisée par l’architecte Kengo Kuma.

Ils entrent ensuite dans les salles de l’exposition « Rose Gold ». La première salle est l’occasion de suivre les trajectoires tracées par les bandes de couleurs au sol et sur les murs. « On fait le lien avec Rose Gold, la trapéziste des années 40 qui donne son titre à l’exposition, et on s’inspire du cirque pour jouer les funambules sur les lignes. Attention à ne pas tomber du fil ! ».

Cette première salle est l’occasion pour les enfants de découvrir la notion de trajectoire, de voir que les couleurs apparaissent différemment selon l’angle sous lequel on les regarde, et de jouer avec la perspective et les points de vue.

Dans la deuxième salle, consacrée aux « Minis », les enfants jouent à deviner le titre de chacune des œuvres de petit format. Zig zag, Tambours, Japanese touch, Angle… Puis constituent collectivement des compositions au sol, en superposant des rodoïds colorés.

Avec l’œuvre de la salle suivante, « Suite dans les images », les enfants jouent à retrouver dans les photos des détails donnés par Laurie.

Enfin, pour faire le lien avec l’atelier, les enfants découvrent l’œuvre « Dentelle », qui a été réalisée grâce au système de « réserve » : l’artiste a en effet colorié de doré l’extérieur de cercles, créant ainsi un négatif de la forme sur le mur. Les enfants suivent le même procédé en atelier, enlevant le scotch qui recouvre leurs traits de peinture.

Photos Nicolas Waltefaugle