Frac Franche-Comté > mémoire des événements

mémoire des rendez-vous


rendez-vous de l'année 2012


concert/poésie/performance - Alessandro Bosetti, Yannick Dauby, Charles Pennequin (concert)

date : le 11/01/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 20h30 / entrée libre

description :
Proposé par le Frac Franche-Comté et Yvan Etienne

Les trois artistes, issus des univers de la poésie sonore, de la musique expérimentale, de l?improvisation électroacoustique, mêleront leurs sons.

Alessandro Bosetti "Nos positions"
compositeur, musicien et artiste sonore, né à Milan en 1973, vit et travaille à Berlin. Son travail est basé sur la musicalité de la voix, du langage et des langues, oscillant entre art radiophonique, art sonore et musique expérimentale.
en savoir plus sur Alessandro Bosetti…

Yannick Dauby "Wa jie meng xun"
né en 1974 dans les Alpes-Maritimes, vit et travaille à Taiwan depuis 2007. Ses matériaux favoris sont les enregistrements sonores de l’environnement (phonographies). Il s’intéresse particulièrement aux interactions des mondes sonores animaux et humains.
en savoir plus sur Yannick Dauby…

Charles Pennequin "Tout pétarade"
poète, né en 1965 à Cambrai, vit et travaille à Lille. Remarquable lecteur de ses textes à l’occasion de nombreuses interventions performatives, il explore avec son travail les voies de la création moderne.
en savoir plus sur Charles Pennequin…

Cette soirée sera aussi l?occasion pour le lancement du vinyle Les chiens de la casse de Charles Pennequin.


vernissage de l'exposition - Une pose entre deux gestes, Zhu Hong et la collection du Frac Franche-Comté (vernissage)

date : le 13/01/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 18h30 - Entrée libre

description :
Dans le prolongement de la résidence Amalgame qui s’est tenue à Villers sur Port de mai à septembre 2011, Zhu Hong est invitée à puiser dans la collection du Frac Franche Comté. Elle choisit de faire dialoguer une partie de sa production dessinée avec des œuvres de Stephan Balkenhol, Helen Frik, Bernard Moninot, Boris Lejeune, Sigurdur Árni Sigurdsson.

L’art du dessin de Zhu Hong est une adresse à l’attention. Qu’il vienne du crayon ou de l’encre de chine diluée, le gris très clair conduit nécessairement le regard à se poser pour chercher la figure, distinguer les nuances. Les teintes très proches créent un voile à travers lequel il faut déceler ce qui potentiellement se cache. La forme se découvre, et avec elle le temps, l’Histoire et les histoires. Habituellement, Zhu Hong s’approprie, pour les faire siens, des objets chargés d’une temporalité telles les œuvres des musées anciens. Dans la collection du Frac, le choix s’opère par analogies de sujets quand le Petit nu (1993) de Balkenhol rencontre ses propres nus (D’après Adam et Eve et D’après Working with Borges, 2009) ; par correspondances de technique quand Moninot dessine avec de la poudre de graphite, même si c’est le souffle plus que la main qui maîtrise le trait (Les tours de poussière N°I, 1987). Le choix est aussi celui très subjectif, guidé par son goût pour l’étrangeté, du lapin de Sigurdsson (Diplomatie, 1996) ou les personnages d’Helen Frik (Soft option et Sweden, 1998) qui deviennent des acteurs improbables d’une scène qui se joue sur un fond automnal aux faux airs de paysage traditionnel chinois (Boris Lejeune, Grand champ, roues de paille, 1984).

Pour s’inscrire dans ce lieu particulièrement présent que constitue la Chapelle avec ses colonnes et moulures, Zhu Hong fait le choix du diaphane alors qu’elle aurait pu imposer sa présence visuellement vis-à-vis de sculptures, qui, a contrario, marquent fortement l’espace. Ainsi il en va du Petit nu bien campé sur son socle imposant et qui agit dans l’espace laissé vacant entre deux grands dessins flanqués sur les murs. Zhu Hong instille un dialogue entre sa réalité d’une sculpture représentée en deux dimensions et la sculpture de Balkenhol qui, elle, conserve un « caractère physique concret ». L’œuvre en question, intitulée De l’ange au lion, représente les extrémités du gisant non moins imposant du tombeau de Philippe le Hardi, chef d’œuvre de la statuaire gothique visible au Musée des beaux arts de Dijon. Ce retrait par rapport au lieu d’exposition n’est pourtant pas une façon de rester dans l’ombre comme ce lapin caché sous une petite planche de bois (Sigurdsson). L’ombre occulte le regard de l’animal, à l’instar de la tache qui occulte certaines parties des dessins de Zhu Hong. Entre ombre et lumière, s’esquisse une analogie chez les deux artistes. Apparence et apparition pour Sigurdsson, apparition et disparition pour Zhu Hong. Cette incertitude se retrouve chez Moninot qui utilise l’ombre, portée cette fois-ci, pour faire apparaître des architectures d’acier, dont il ne détermine pas le statut : entre l’image, l’objet physique, son ombre et sa projection.

L’incongruité et l’imaginaire sont aussi convoqués par l’entremise d’Helen Frik dont le personnage adipeux, sorte de Bibendum miniature et glouton, dévore la surface devant lui où encore a maille à partir avec un tas de laine rose (!) Absurde sûrement, mélancolique et poétique, lit-on souvent de l’art de Frik. Petites figures drolatiques dont on ne sait pourquoi elles se démènent. Cette interrogation est prise telle quelle par Zhu Hong comme pour rappeler que son art est toujours figuratif, même si la figure disparaît souvent… dans la fragmentation. Les œuvres Hirosugi, Gruban ou Althus qui forment la série de dessins sur bois de chêne (Bloc, 2009), sont en cela emblématiques d’une attention portée au morceau. Ces détails d’affiches d’expositions nous livrent une information forcément parcellaire et recomposée qui ouvre un espace vers le récit. Cette ouverture est cependant toujours dominée par le trait calculé et maîtrisé à force de répétition, de redondance pour construire la représentation. C’est une hachure constante mais discrète qui s’oppose aux coups de gouges de Balkenhol et à la terre cuite de Lejeune dont la sculpture tellurique se situe à cent lieux d’un art léger du trait. Et pourtant, ce paysage, aux arbres de bronze fragiles bien ancrés dans la terre ferme qui se découpent délicatement dans l’espace, possède la grâce et la poésie : un terrain fertile pour l’ensemble des personnages qui peuplent l’exposition.

Bertrand Charles

fichiers :
télécharger "télécharger l'invitation au vernissage"


cinéma - séance spéciale : Louidgi Beltrame (séance spéciale)

date : le 25/01/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : de 18h à 20h - entrée libre

description :
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste.

Gunkanjima, 2010 / 33'
Energodar, 2010 / 37'

Depuis plusieurs années Louidgi Beltrame parcourt le monde, afin de réaliser des films interrogeant des lieux de mémoire de la modernité.
Située au large de Nagasaki au Japon, l’île de Gunkanjima est une colonie minière abandonnée depuis 1974. L’île rassemble aujourd’hui les vestiges archéologiques de l’architecture moderne japonaise. Ces formes vides sont néanmoins habitées par des histoires stratifiées - celles des conditions de production, des idéologies qui ont motivé ces chantiers et des hommes qui les ont bâtis et exploités.
Le film Energodar – le don de l’énergie en russe – est une traversée des Atomgrads ukrainiennes. Ces villes satellites des centrales nucléaires furent planifiées sur le modèle de Prypiat-atomgrad de la centrale de Tchernobyl.
Entre documentaire et science-fiction, ce film, constitué d’un montage de plans fixes d’observation, agence lectures d’archives, récit personnel et musique rock soviet.

Louidgi Beltrame est né à Marseille en 1971, et vit à Paris.
Son travail est exposé régulièrement à Paris (Palais de Tokyo, Le Plateau, Centre Georges Pompidou…) et projeté dans des festivals internationaux (Rotterdam, Locarno, Barcelona, Nigata, Marseille…).

en savoir plus sur Louidgi Beltrame…

Téléchargez le programme des séances spéciales #3


...

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté et l’École régionale des Beaux-Arts de Besançon organisent un cycle de projections d’œuvres vidéo et/ou cinématographiques d’artistes contemporains.

Qu’il soit un moyen utilisé ponctuellement ou qu’il constitue le medium unique dans le travail d’un artiste, le film, envisagé dans sa plus grande diversité (cinéma expérimental, documentaire, fiction…), occupe une large place depuis les années 60 dans la création artistique contemporaine.

Ces soirées sont consacrées à la présentation par l’artiste invité d’un ou plusieurs films dont il est l’auteur. Pour les spectateurs, ces séances sont l’occasion d’une rencontre privilégiée avec des créateurs reconnus sur la scène de l’art contemporain. Programmés tout au long de la saison 2011-2012, ces rendez-vous permettent de découvrir ou redécouvrir l’univers d’artistes dont certains sont représentés dans la collection du Frac Franche-Comté.

La programmation de ce troisième cycle a été réalisée conjointement par Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Terrier-Hermann, professeur de vidéo et photographie à l’Erba Besançon.

fichiers :
télécharger "programme des séances spéciales #3 "


cinéma - séance spéciale : Melvil Poupaud (séance spéciale)

date : le 08/02/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : de 18h à 20h - entrée libre

description :
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste.

Dès son plus jeune âge, avec son premier cachet d’acteur, Melvil Poupaud à acheté une caméra afin de réaliser seul divers courts-métrages dans lesquels il joue, et qu’il scénarise, dirige, et monte. Il autoproduit, en marge d’une belle carrière d’acteur, des fictions inspirées par ses expériences professionnelles et personnelles, entre cinéma d’épouvante, road movie existentiel, contes fantastiques et comédies immorales. Cette production alternative a fait l’objet de présentations dans des musées et galeries d’art. Son premier long métrage Melvil a été présenté au Festival de Cannes en 2006.

Melvil Poupaud a commencé à jouer au cinéma à l’age de 10 ans avec le célèbre réalisateur chilien disparu en 2011, Raul Ruiz. Depuis il a tourné avec un nombre important de réalisateurs prestigieux comme Rohmer, Doillon, Ivory, Jacquot, Ozon, Desplechin et Zoé Cassavetes. Il tourne actuellement dans le prochain film de Xavier Dolan. Cette année il a écrit son premier livre, une enquête sur lui-même dans laquelle il aborde notamment ses souvenirs de cinéma : Quel est Mon noM ? aux éditions Stock.

Téléchargez le programme des séances spéciales #3


...

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté et l’École régionale des Beaux-Arts de Besançon organisent un cycle de projections d’œuvres vidéo et/ou cinématographiques d’artistes contemporains.

Qu’il soit un moyen utilisé ponctuellement ou qu’il constitue le medium unique dans le travail d’un artiste, le film, envisagé dans sa plus grande diversité (cinéma expérimental, documentaire, fiction…), occupe une large place depuis les années 60 dans la création artistique contemporaine.

Ces soirées sont consacrées à la présentation par l’artiste invité d’un ou plusieurs films dont il est l’auteur. Pour les spectateurs, ces séances sont l’occasion d’une rencontre privilégiée avec des créateurs reconnus sur la scène de l’art contemporain. Programmés tout au long de la saison 2011-2012, ces rendez-vous permettent de découvrir ou redécouvrir l’univers d’artistes dont certains sont représentés dans la collection du Frac Franche-Comté.

La programmation de ce troisième cycle a été réalisée conjointement par Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Terrier-Hermann, professeur de vidéo et photographie à l’Erba Besançon.

fichiers :
télécharger "programme des séances spéciales #3"


concert, Richard Glover (concert)

date : le 10/02/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 20h30 - entrée libre

description :
Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté propose un concert du jeune compositeur Richard Glover, en partenariat avec le Quai-Ecole Supérieure d’Art de Mulhouse.

Richard Glover (né en 1981 à Lichfield, UK) est un compositeur anglais, chercheur et enseignant en composition et technologie musicale. Après avoir étudié les musiques électroniques, il mène actuellement des recherches sur la composition, la perception et la cognition des musiques de tons soutenus (bourdon/drone). Base de beaucoup de musiques modales et traditionnelles et fortement considérée par les compositeurs minimalistes américains comme Steve Reich, La Monte Young et Phill Niblock, la musique de tons soutenus représente pour Richard Glover la base de la musique. Elle fournit une expérience unique où les attentes, l’imagination de l’auditeur ainsi que la temporalité d’écoute sont flexibles et entièrement individuelles.

Lors de ce concert proposé par le Frac Franche-Comté, Richard Glover présentera une de ses dernières compositions dans laquelle les jeux des musiciens oscillent entre indépendances et interactions, une création où chaque spectateur crée sa propre expérience d’écoute. Pour cette représentation, sa pièce sera interprétée par des étudiants de Sonic, master en art sonores du Quai-Ecole Supérieure d’Art de Mulhouse, et du Conservatoire de Strasbourg.

Les compositions de Richard Glover ont été présentées à l’occasion de nombreux festival dans le monde, et plus récemment à : Composers Kitchen (Montreal), Ergodos Festival (Dublin), Seoul Computer Music Festival, MicroFest (Surrey) and Projektatelier Staab (Cologne). Sa musique a été interpretée par Rolf Hind et David Alberman, Quator Bozzini, Psappha, Smith Quartet, Scottish Ensemble, Jack Quartet, Goldberg Ensemble, Gemini, Apollo Saxophone Quartet…

en savoir plus sur Richard Glover…


séance spéciale : Ulla Von Brandenburg (séance spéciale)

date : le 14/03/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : de 18h à 20h - entrée libre

description :
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste : The Objects, 2009 / 5’37’’
Singspiel, 2009 / 14’34’’
Chorspiel, 2010 / 10’35’’.

« Adepte de trompe l’oeil, d’illusions et de mystères, Ulla von Brandenburg développe une imagerie chorégraphique qui croise psychanalyse, condition sociale et parapsychologie.
Inspirée par l’histoire de l’art, la commedia dell’arte et le théâtre, l’artiste crée tableaux vivants, installations, dessins, films et journaux, qui analysent le monde actuel par le biais de références à l’Europe fin de siècle. »
Daria Joubert Dans The Objects, Ulla von Brandenburg explore le thème du tableau vivant et rejette la présence de l’humain, qui disparaît totalement pour laisser sa place à des objets prenant vie peu à peu à l’approche de la caméra.

L’installation cinématographique Singspiel, un drame musical en noir et blanc, presque sans histoire, au rythme lent, a été tournée dans la Villa Savoye de Le Corbusier. Chorspiel, une vidéo en quatre actes proche de l’opéra, fait se rencontrer l’absurde d’un Beckett, l’inconscient et les liens entre générations.

Ulla von Brandenburg est née en 1974 à Karlsruhe. Elle vit à Paris. Elle a exposé notamment au Palais de Tokyo, au Plateau, à la Kunsthalle de Zurich, à Art 39 à Bâle et plus récemment au Magasin à Grenoble et à la Bonniers Konsthall de Stocholm.

en savoir plus sur Ulla Von Brandenburg…

Téléchargez le programme des séances spéciales #3


...

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté et l’École régionale des Beaux-Arts de Besançon organisent un cycle de projections d’œuvres vidéo et/ou cinématographiques d’artistes contemporains.

Qu’il soit un moyen utilisé ponctuellement ou qu’il constitue le medium unique dans le travail d’un artiste, le film, envisagé dans sa plus grande diversité (cinéma expérimental, documentaire, fiction…), occupe une large place depuis les années 60 dans la création artistique contemporaine.

Ces soirées sont consacrées à la présentation par l’artiste invité d’un ou plusieurs films dont il est l’auteur. Pour les spectateurs, ces séances sont l’occasion d’une rencontre privilégiée avec des créateurs reconnus sur la scène de l’art contemporain. Programmés tout au long de la saison 2011-2012, ces rendez-vous permettent de découvrir ou redécouvrir l’univers d’artistes dont certains sont représentés dans la collection du Frac Franche-Comté.

La programmation de ce troisième cycle a été réalisée conjointement par Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Terrier-Hermann, professeur de vidéo et photographie à l’Erba Besançon.

fichiers :
télécharger "programme des séances spéciales #3"


conférence de Laurent Buffet - « Parcours de l’itinérance » (conférence)

date : le 03/04/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 18h, entrée gratuite dans la limite des places disponibles

description :
Engagées dans les années 1950 par les dérives urbaines que l'Internationale Lettriste envisage comme une forme de dépassement de l'art, les pratiques itinérantes occupent une place croissante dans l'art des années 1960 et 1970, à travers certaines démarches conceptuelles (André Cadere, Stanley Brown, On Kawara), fluxus (Robert Filliou, Allan Kaprow, Wolf Wostell) ou relatives à diverses formes d'intervention dans l'espace naturel (Richard Long, Hamish Fulton, herman de vries, Robert Smithson), pour se prolonger aujourd'hui encore dans le travail d'artistes aussi variés que Sophie Calle, Janet Cardiff, Francis Alÿs, Simon Starling et bien d'autres.

L’objet de cette conférence est de repérer les origines et de dégager les enjeux théoriques de cette pratique du déplacement dans l’art contemporain, afin d’aborder le travail respectif, puis le protocole commun dans le cadre du projet Les trois huit, de trois artistes itinérants : Neal Beggs, Jean-Christophe Norman et Laurent Tixador.

Laurent Buffet est critique d’art. Il enseigne la philosophie à l’Ecole Supérieure d‘Arts et Médias de Caen/Cherbourg. Il a soutenu en 2009, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, une thèse de doctorat sur Les pratiques itinérantes dans la littérature et l’art contemporains dont il prépare la publication. Il a récemment signé des textes dans les revues Pratiques, Art press, Mobile et la Nouvelle revue d’esthétique. Il participe au catalogue, publié par les Frac du Grand Est (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine), intitulé Les circonstances du hasard, sur le travail de Jean-Christophe Norman.

fichiers :
télécharger "carte postale"


séance spéciale / Jimmy Robert (séance spéciale)

date : le 18/04/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : de 18h à 20h - entrée gratuite dans la limite des places disponibles

description :
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste :

French film, 2000 / 10’
Emma / Mystique, 2003 / 5’
Chartham Court, 2002 / 6’
Consensus rouge-noir, 2010 / 20’, projection et texte lu en live par l’artiste

« Le travail de Jimmy Robert se déploie à travers une grande diversité de médias comme la photographie, le collage, les objets, le livre d’artiste, le film et la performance. Il interroge la relation entre l’objet et son image en accordant une grande importance aux surfaces et à leurs dynamiques.

La question de la représentation des identités et des genres est centrale dans ses recherches qui utilisent une grande variété de références qui vont de la littérature, au cinéma, à l’art et à la musique. Très influencé par le Nouveau Roman et plus particulièrement par les nouvelles de Marguerite Duras, Jimmy Robert aime brouiller les possibles significations de son travail.

Il en résulte de subtiles transitions de l’espace à la surface, de l’image au concept et du texte à l’idée. Ces transformations de l’espace au contenu sont toujours en relation avec le corps même de l’artiste. » Vivian Rehberg

Jimmy Robert, qui est né en Guadeloupe en 1975 et vit à Bruxelles, a étudié au Goldsmiths College de Londres et à la Rijksakademie à Amsterdam. Il a exposé dans de nombreuses institutions et récemment au Wiels à Bruxelles, au CCS Bard à New York, à la galerie Diana Stigter à Amsterdam.
Pour 2012, il prépare une exposition pour l’espace satellite du Jeu de paume ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Chicago.

...

Prochaine séance spéciale : 23 mai 2012: Ange Leccia

...

Téléchargez le programme des séances spéciales #3


...

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté et l’Institut Supérieure des Beaux-Arts de Besançon organisent un cycle de projections d’œuvres vidéo et/ou cinématographiques d’artistes contemporains.

Qu’il soit un moyen utilisé ponctuellement ou qu’il constitue le medium unique dans le travail d’un artiste, le film, envisagé dans sa plus grande diversité (cinéma expérimental, documentaire, fiction…), occupe une large place depuis les années 60 dans la création artistique contemporaine.

Ces soirées sont consacrées à la présentation par l’artiste invité d’un ou plusieurs films dont il est l’auteur. Pour les spectateurs, ces séances sont l’occasion d’une rencontre privilégiée avec des créateurs reconnus sur la scène de l’art contemporain. Programmés tout au long de la saison 2011-2012, ces rendez-vous permettent de découvrir ou redécouvrir l’univers d’artistes dont certains sont représentés dans la collection du Frac Franche-Comté.

La programmation de ce troisième cycle a été réalisée conjointement par Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Terrier-Hermann, professeur de vidéo et photographie à l’Isba Besançon.

fichiers :
télécharger "programme des séances spéciales #3"


« les trois huit » : Neal Beggs, Jean-Christophe Norman, Laurent Tixador (performance)

date : du 06/05/2012 au 13/05/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 24/24

description :
Dans le cadre d’une série d’interventions artistiques dans l’espace public, le Frac Franche-Comté invite les artistes Neal Beggs, Jean-Christophe Norman et Laurent Tixador. Ceux-ci proposent de réaliser une marche continue durant une semaine entière dans Besançon et ses environs en se relayant au rythme des trois-huit : huit heures de marche, huit heures d’astreinte, huit heures de sommeil. Les artistes vont ainsi soumettre leurs corps à des épreuves intenses et transformer la ville et ses alentours en un terrain d'aventure et d'acharnement.

Ce projet rejoint par sa dimension performative et par l’effort soutenu qu’il suppose la notion de travail et de labeur qu’il sublime, mais aussi le dépassement de soi auquel tend le sportif. Il s’inscrit dans l’espace public qu’il transforme en lieu d’art.

Le public est invité à suivre le projet au travers du blog proposé et actualisé tout au long de la performance par les artistes, avec des photos, vidéos et autres documents qui relatent leurs expériences.

Rendez-vous à partir du 6 mai :
lestroishuit.wordpress.com

fichiers :
télécharger "carte postale"


séance spéciale / Ange Leccia (séance spéciale)

date : le 23/05/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : de 18h à 20h - entrée gratuite dans la limite des places disponibles

description :
Séance spéciale de l'association des Amis du Frac Franche-Comté.
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste :
Nuit bleue, 2011 / 86'

« Celui qui n’accepte pas de se laisser égarer n’empruntera jamais que des chemins déjà tracés : il risquera de manquer celui qui le concernerait en propre. À moins qu’il ne sabote tous les chemins, les coupe et les embrouille. » Jean-Toussaint Desanti

Réalisé par l’artiste corse Ange Leccia, Nuit bleue raconte l’histoire d’une jeune femme, Antonia, qui revient sur son île natale, à la suite de la disparition en mer de l’un des siens. Elle est ballotée entre son ancien amour Ettore et Alexandre, un jeune homme mutique et lumineux.
Cet ancrage dans le milieu masculin du nationalisme armé est le prétexte à une dérive dans les paysages du Cap Corse qui devient un personnage à part entière.

Né le 19 avril 1952 à Minerviu, en Corse, Ange Leccia entame dans les années 1980 une pratique de la photographie et de la vidéo.
Usant fréquemment de la référence au cinéma, il lui emprunte son vocabulaire : lumière, temps, espace sont les matières premières de ses films. Il bénéficie, au début de sa carrière, d’une résidence à la Villa Medicis à Rome, puis devient un des premiers pensionnaires de la Villa Kujoyama à Kyoto. Il a exposé, entre autres, au Guggenheim de New York et au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.

Depuis plusieurs années, Ange Leccia se consacre plus spécifiquement au cinéma, avec notamment Ile de beauté (1996) et Gold (2001), co-réalisés avec Dominique Gonzalez-Foerster, et la sortie de son long-métrage Azé en 2003 (réalisé en 1999). Engagé dans la pédagogie artistique, il dirige actuellement le Pavillon, laboratoire de création du Palais de Tokyo.
en savoir plus sur Ange Leccia…

...

Téléchargez le programme des séances spéciales #3


...

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté et l’Institut Supérieure des Beaux-Arts de Besançon organisent un cycle de projections d’œuvres vidéo et/ou cinématographiques d’artistes contemporains.

Qu’il soit un moyen utilisé ponctuellement ou qu’il constitue le medium unique dans le travail d’un artiste, le film, envisagé dans sa plus grande diversité (cinéma expérimental, documentaire, fiction…), occupe une large place depuis les années 60 dans la création artistique contemporaine.

Ces soirées sont consacrées à la présentation par l’artiste invité d’un ou plusieurs films dont il est l’auteur. Pour les spectateurs, ces séances sont l’occasion d’une rencontre privilégiée avec des créateurs reconnus sur la scène de l’art contemporain. Programmés tout au long de la saison 2011-2012, ces rendez-vous permettent de découvrir ou redécouvrir l’univers d’artistes dont certains sont représentés dans la collection du Frac Franche-Comté.

La programmation de ce troisième cycle a été réalisée conjointement par Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, et Philippe Terrier-Hermann, professeur de vidéo et photographie à l’Isba Besançon.


performance / Le temps des autres « pièces de constructions » (performance)

date : le 08/06/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 18h30 - entrée libre

description :
Le Frac Franche-Comté a lancé un programme de résidences dans les quartiers en 2011 avec la résidence de Mehdi A. à la MJC Palente. L’artiste a travaillé en partie avec les habitants afin de connaitre des évènements qui se sont produits dans différents lieux de Besançon. Fruit de ce travail, la performance «Le temps des autres» se déroulera le vendredi 8 juin 2012 à 18h30 à la MJC Palente et deviendra par la suite une installation.

En réactivant lors de cette performance la «carte du tendre» à partir de documents formels et informels (musicaux, photographiques, écrits...) collectés auprès des habitants, Mehdi A. construira avec le public une géographie aux espaces allégoriques. Une odyssée où les périodes de l’histoire se chevaucheront, où les personnages célèbres (les frères Lumière, Gaspard Augé, César, Charles Fourier, Vauban...) côtoieront des personnes inconnues, tels Jacques Perche professeur à la retraite rencontré dans les rues de Besançon ou François Sager, cuisinier à l’Hôtel du Nord en 1926, où l’artiste loge lors de ses séjours à Besançon.

Une édition qui synthétise les contributions des habitants de Besançon et les éléments prélevés dans le passé sera mise à disposition du public lors de la performance et pour le visiteur durant l’exposition. Elle sera aussi téléchargeable sur le site du Frac Franche-Comté.

Pour Marc Augé : «Le temps des autres, on pourrait presque dire : les temps des autres, est l’approche qui permet à Mehdi A. de considérer le tissu urbain comme une sorte de palimpseste déchiré. Les morceaux de temps urbain qu’il présente et réanime dans la performance correspondent à un brassage de mémoires elles-mêmes déchiquetées. En associant les visiteurs et spectateurs à sa démarche, il les plonge dans une réflexion sur euxmêmes et sur leur relation avec les autres, sur leur histoire personnelle et sur l’histoire collective, sur la ville enfin, la ville qui est une expression condensée de la vie.» (avril 2012)

.....
Mehdi A. est né en 1981 à Grande-Synthe, il vit et travaille à Dunkerque. Diplômé de l’École Supérieur d’Arts de Dunkerque en 2005, il a exposé notamment au Frac Nord-Pas de Calais, au Netwerk d’Aalst, à l’Institut Français de Rostock, à la galerie Nadja Vilenne, au Centre d’Arts Visuels et à la Maison Folie Moulins (Lille).

en savoir plus sur Mehdi A.

téléchargez le livret : guide à la performance / Le temps des autres «pièces de constructions»


Instantané 1 - Architecture et utopie (conférence)

date : le 29/06/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 18h

description :
à la Saline royale d’Arc et Senans – Cité des utopies
en partenariat avec le FRAC Franche-Comté

«Pavillon Sakiori» : présentation par Taichi Kuma et Kazuhiro Tobe
Les deux jeunes architectes japonais Taichi Kuma, fils de Kengo Kuma, et Kazuhiro Tobe présentent le «pavillon Sakiori» qu’ils auront réalisé dans le cadre d’une résidence de recherche de deux semaines à la Saline royale d’Arc et Senans. Fabriqué en utilisant les techniques traditionnelles du tissage Sakiori, ce pavillon éphémère constitue une première phase de test en vue d’une mise en œuvre dans la région japonaise de Tohoku, sinistrée par le séisme de mars 2011. Taichi Kuma et Kazuhiro Tobe confectionneront à la Saline royale un tissage sakiori, et testeront diverses méthodes de rigidification à base de résine pour donner à ce tissage la forme et la solidité d’un petit pavillon.

«Esprit du lieu, Genius loci, concevoir l’architecture du lieu» : entretien / conférence de Kengo Kuma
Kengo Kuma est né dans la préfecture de Kanagawa (Japon) en 1954. Il suit des études d’architecte et d’ingénieur à l’Université de Tokyo. En 1990, il fonde son cabinet d’architecture, Kengo Kuma & Associates. En 1998, il devient professeur émérite à la Faculté d’Études Environnementales de la Keio University, puis au sein de la Faculté des Sciences et Technologie de cette même université. En 2008, il crée Kengo Kuma & Associates Europe à Paris. En 2009, il devient professeur à la Graduate School of Architecture de l’Université de Tokyo.
Il conçoit avec Archidev la Cité des Arts sur le site de l’ancien port fluvial de Besançon, équipement dans lequel le FRAC Franche-Comté s’installera en 2013.

Taichi Kuma et Kazuhiro Tobe
sont accueillis en résidence de recherche par la Saline royale d’Arc et Senans – Cité des utopies, en partenariat avec le Frac Franche-Comté, du 17 au 30 juin 2012 dans le cadre du dispositif de résidences d’artistes et de chercheurs Odyssée, piloté l’Association des Centres Culturels de Rencontre et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Les Instantanés
La Saline royale, lieu d’échanges et de rencontres, accueille artistes, scientifiques, philosophes et architectes pour réfléchir, créer, expérimenter et partager des idées. Les Instantanés, organisés autour de thèmes variés, sont des occasions pour le grand public de rencontrer et d’échanger avec les résidents de la Saline royale.

La Cité des Arts
La Cité des Arts est née de la volonté du Président de la Région Franche-Comté, du Maire de Besançon et du Président du Grand Besançon. Le concours d'architecture et d'aménagement paysager du site a été remporté en 2007 par Kengo Kuma & Associates / Archidev. La Cité des Arts de Besançon est la première commande publique française de Kengo Kuma. La livraison du bâtiment est prévue au premier semestre 2013 et abritera le Frac Franche-Comté et le Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon.


vernissage exposition / uchronie ou des récits de collection / neboli príbehy ze sbírky (vernissage)

date : le 13/10/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : à partir de 16h30

description :
Vernissage le samedi 13 octobre à partir de 16h30

16h30 : Visites des expositions

18h, Salle Migeon : Rencontre avec Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs (Yverdon-les-Bains) musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires

Dans le cadre du vernissage de l’exposition Uchronie ou Des récits de collections, Marc Atallah s’interroge : « Les uchronies fascinent mais peuvent paraître inutiles : quelle pertinence de recourir à des imaginaires qui se demandent « ce qu’il se serait passé si... » ? Que peuvent apporter les uchronies à notre quotidien ? Ne sont-elles, en définitive, que des espaces fictionnels fonctionnant de manière autonome, sans rapport avec le réel ? » Ses réponses s’appuieront sur des uchronies classiques : Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick, Rêve de Fer de Norman Spinrad, Pavane de Keith Roberts…



fichiers :
télécharger "invitation vernissage"


Résidence de Régis Perray au lycée Tristan Bernard à Besançon / « De toi à moi vers nous » (résidence)

date : du 15/10/2012 au 31/03/2013

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) :

description :
Le projet est né d’une proposition de l’Orange Rouge, association qui développe des rencontres entre l’art contemporain et des publics en situation de handicap. Chaque année, l’association lance une dizaine de résidences d’artistes en France dans des établissements accueillant des élèves en difficulté. Corinne Digard, directrice et commissaire permanent de la structure invite chaque année un commissaire d’exposition, à travailler avec elle en synergie à l’organisation d’une exposition finale de ces œuvres au statut original, collectives, nées autant de l’artiste que des publics.

A Besançon, c’est l’artiste Régis Perray qui a été choisi pour travailler avec une classe ULIS du lycée Tristan Bernard , en partenariat avec le Frac Franche-Comté et avec le soutien de la DRAC Franche-Comté.
Sa résidence se déroule sur 40h d’intervention, réparties entre octobre 2012 et mars 2013. Prenant comme point de départ l’autoportrait, l’artiste souhaite permettre aux élèves de révéler, d’abord à eux-mêmes, leurs identités singulières. Comme un explorateur, il part avec eux dans une quête où le quotidien sera le décor d’une nouvelle aventure, celle d’un regard qu’il cherche à ouvrir par de simples changements de point de vue.

Rendez-vous à la fin de la résidence, au printemps 2013 pour découvrir le fruit de ces échanges.

Pour en savoir plus :
www.orangerouge.org
www.regisperray.eu


marché / Acquisition d’équipements techniques pour les ateliers et la manutention du Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté (marché)

date : du 18/10/2012 au 12/11/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) :

description :
Avis d’appel public à la concurrence procédure adaptée

Objet du marché : Acquisition d’équipements techniques pour les ateliers et la manutention du Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté

Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Fonds régional d’Art Contemporain, 4 square Castan, 25031 Besançon cedex

Lot 1 : équipements mécaniques pour travail en hauteur
Lot 2 : appareils de manutention
Lot 3 : machine-outil bois
Lot 4 : équipements mobiles d’atelier et d’entretien


Procédure : article 28 du CMP

Critères de sélection des offres :
- Prix : 60%
- Service après-vente : 35%
- Modalités d’exécution des prestations : 5%

téléchargez l’avis d’appel public à la concurrence (AAPC)
téléchargez le règlement de consultation (RC)
téléchargez le dossier de consultation des entreprises (DCE)

Personnes à contacter :
Renseignements administratifs
Sophie Laval, 03 63 20 80 61, sophie.laval@frac-franche-comte.fr

Renseignements techniques
Norbert David, 03 81 61 55 18, norbert.david@frac-franche-comte.fr

Date limite de remise des offres : 12 novembre 2012 à 17h

Adresse auprès de laquelle peuvent être retirés le dossier et le règlement de consultation :

Frac Franche-Comté
4, square Castan
25031 Besançon


marché / Acquisition de véhicules pour le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté (marché)

date : du 25/10/2012 au 09/11/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) :

description :
Avis d’appel public à la concurrence procédure adaptée

Objet du marché : Acquisition de véhicules pour le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté

Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Fonds régional d’Art Contemporain, 4 square Castan, 25031 Besançon cedex

Lot 1 : petite berline routière
Lot 2 : petit utilitaire rallongé
Lot 3 : fourgon simple cabine avec caisse grand volume de 20m3


Procédure : article 28 du CMP

Critères de sélection des offres :
- Prix : 70%
- Valeur technique: 25%
- Service après-vente : 5%:

téléchargez l’avis d’appel public à la concurrence (AAPC)
téléchargez le règlement de consultation (RC)
téléchargez le dossier de consultation des entreprises (DCE)

Personnes à contacter :
Renseignements administratifs
Sophie Laval, 03 63 20 80 61, sophie.laval@frac-franche-comte.fr

Renseignements techniques
Norbert David, 03 81 61 55 18, norbert.david@frac-franche-comte.fr

Date limite de remise des offres : 9 novembre 2012 à 17h

Adresse auprès de laquelle peuvent être retirés le dossier et le règlement de consultation :

Frac Franche-Comté
4, square Castan
25031 Besançon


marché / Fournitures de matériels et de prestations informatiques (marché)

date : du 16/11/2012 au 07/12/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) :

description :
Avis d’appel public à la concurrence procédure adaptée

Objet du marché : Fournitures de matériels et de prestations informatiques

Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Fonds régional d’Art Contemporain, 4 square Castan, 25031 Besançon cedex

Lot 1 : fournitures de micro-ordinateurs de type PC et leurs extensions
Lot 2 : fournitures de micro-ordinateurs compatibles MAC OS X et leurs extensions, et de matériel d’acquisition audio
Lot 3 : prestations de services externalisées
Lot 4 : installation et maintenance du parc informatique

Procédure : article 28 du CMP

Critères de sélection des offres :
- Prix : 60%
- Valeur technique: 40%

téléchargez l’avis d’appel public à la concurrence (AAPC)
téléchargez le règlement de consultation (RC)
téléchargez le dossier de consultation des entreprises (DCE)

Personnes à contacter :
Renseignements administratifs
Sophie Laval, 03 63 20 80 61, sophie.laval[a]frac-franche-comte.fr

Renseignements techniques :
Edouard Baudier, assistant maîtrise d’ouvrage, 03 81 48 09 09, baudier@iptelecom.fr baudier[a]iptelecom.fr

Date limite de remise des offres : 7 décembre 2012 à 17h

Adresse auprès de laquelle peuvent être retirés le dossier et le règlement de consultation :
Frac Franche-Comté
4, square Castan
25031 Besançon


Conférence "La collection Cahannier" par l'artiste Alexis Guillier et présentation de l'exposition : Uchronie - Des récits de collections (conférence)

date : le 29/11/2012

lieu(x) et coordonnées

horaire(s) : 19h - entrée libre

description :
Cette présentation aura pour participants :
Sylvie Zavatta – directrice du Frac Franche-Comté
Véronique Barcelo – directrice de la Saline Royale d’Arc-et-Senans
Helena Fenclová - vice-directrice, commissaire des expositions et collections de la Galerie Klatovy/Klenová
Olivier Jacquot – directeur de l’Institut français de Prague
les commissaires du collectif Le Bureau/
et les artistes tchèques et français présentés.


Pour en savoir plus :
Centre tchèque, Paris
Galerie Klatovy/Klenová (GKK) - www.gkk.cz
Institut français de Prague - www.ifp.cz
le Bureau/ - www.lebureau.tk